En regardant par la fenêtre, je voyais les arbres. Ils n’étaient pas comme je me les rappelais. La feuille qui hier était prêt a tomber, aujourd’hui est verte et il semble qu’elle veuille exploser plus vite. Elle veut rencontrer les rayons du soleil et sentir les brises du vent. Les petits bourgeons sont venus avec ses petites fleurs qui prennent couleur avec l’arrivée des oiseaux. L’herbe, toute petite, joue avec les coccinelles et vive avec les fourmis. Un pas. Stop. Le bruit de l’herbe est incontrôlable. Il arrive jusqu’à l’oreille et nous agite. Très vite, elle est la meilleure preuve que les vacances, l’été est ici.